Le service Ophtalmo du CHU de la Timone à Marseille, associé à un service de Maxillo-Faciale, a réalisé pour 3 patients une prouesse technique permettant de redonner 1 à 2 / 10èmes d’acuité visuelle ; alors même que leur vue se limitait à la perception de la lumière, ou pas, et la greffe de cornée avait échouée !

L’ostéo-odonto-kératoprothèse, intervention de la dernière chance

L’ostéo-odonto-kératoprothèse est donc l’intervention de la dernière chance, peu pratiquée dans le monde, et réservée à des équipes hautement qualifiées.
Le principe : bloquer un petit morceau de plexiglas (qui fera office de cornée) dans une dent du patient qui a été prélevée et retaillée. Ce bloc dent-plexiglas est mis en nourrice dans l’épaisseur de la joue du patient pendant 3 mois pour être colonisé par des fibres souples naturelles. Il ne reste plus alors qu’à implanter l’ensemble au sein de l’oeil du patient, le plexiglas laissant passer la lumière et le tissu dentaire assurant la rigidité du greffon.

Alors pourquoi une dent ?

La dent est tout simplement le seul tissu qui ne se résorbe pas dans cette situation, plus précisément la dentine (ivoire), partie profonde de vos dents… La cornée est la partie externe convexe de l’oeil que traverse en premier la lumière, et si elle est lésée ou opaque, la vision n’est plus possible .

Ce genre d’intervention de micro-chirurgie pourrait se développer dans le futur grâce à d’autres apports technologiques.