Un implant dentaire, c’est quoi ?

Une racine artificielle qui remplace la racine naturelle perdue. Le titane s’est imposé depuis plusieurs années comme le matériau de choix. Dans certaine situations on pourra utiliser un autre matériau, non métallique, de façon à obtenir une reconstruction dentaire « métal- free ». Cette option sera alors longuement explicitée avant toute décision.

Un implant, c’est biocompatible?

Oui, car il n’induit pas de réaction immunitaire de défense du corps humain (rejet). Sa mise en place de façon très douce permet de garder autour de lui les cellules osseuses vivantes, celles-ci vont donc venir se souder en profondeur avec le titane de l’implant dentaire.

Comment se déroule la mise en place d’un implant dentaire ?

Sous anesthésie locale, l’intervention a lieu dans le respect strict des règles de l’asepsiechirurgicale classique. L’application systématique de ces protocoles, améliorés suivant les normes les plus récentes, permet de vous offrir une sécurité constante.

Où se passe l’intervention ?

Notre cabinet est équipé de deux salles dédiées à la chirurgie. Nous pensons que c’est une garantie supplémentaire de sécurité, l’ accès à ces salles étant restreint.

Douleur pendant, douleur après?

Durant l’intervention, l’anesthésie locale est renouvelée autant que nécessaire. Les suites opératoires douloureuses sont rares si les conseils et les prescriptions sont suivies par le patient.

Mon âge, mes contre-indications ?

Il faut tenir compte de l’état général plutôt que de l’âge lui-même. Quant aux contre-indications, elles se réduisent régulièrement grâce à l’avancée des connaissances liées à l’implantologie (biologie, biochimie, etc.). On n’hésitera pas à faire le point, face à un cas particulier, avec nos confrères des autres spécialités (cardiologue ,diabétologue ,etc.). « Je n’ai pas assez d’os » : nous pourrons vous montrer que l’on peut, dans la plupart des cas augmenter l’épaisseur de l’os nécessaire à la solidité de votre nouvelle dent. En particulier à proximité des sinus maxillaires par des interventions spécifiques que nous pratiquons régulièrement.

Et le rejet de l’ implant ?

Un rejet est une greffe qui se passe mal. Cela ne peut arriver avec les implants dentaires car ils sont fabriqués en alliage de titane, biomatériau hautement compatible avec le corps humain; utilisé depuis des années en orthopédie (prothèse de la hanche, par exemple).

Quand ça ne marche pas c’est …..?

…un ECHEC, c’ est très rare mais bien sûr décevant. Pour le patient comme pour l’équipe soignante (statistiques entre 0 et 5% des cas). Une légère douleur et un petit gonflement de la gencive indiquent que la « soudure » entre l’implant et l’os se réalise mal. Rapidement, dès les premiers signes, nous déposons l’implant de façon simple et indolore. Quelques semaines plus tard, un autre implant est mis en place au même endroit. La prise en charge d’un échec est bien sûr gratuite, ainsi que la mise en place du nouvel implant. Ce paragraphe concernant un éventuel échec est bien entendu évoqué avec soin lors des entretiens préalables à l’intervention avec votre praticien, sous son aspect légal comme sous son aspect humain.

Les implants, c’est fiable… c’est durable… ?

Oui, avec certitude. C’est une technique reconnue et admise au sens scientifique et légal dans le monde entier. Le premier implant dentaire, chez l’ homme, il y a plus de 40 ans, est toujours en place. S’il n’y avait qu’un mot pour dire le service rendu par les implants, c’ est la tranquilité, l’absence de soucis dont nous parlent nos patients. Et le risque ? Toute chirurgie peut présenter un risque, il faut le dire avec lucidité et vous en informer à chaque fois avec franchise. Ce risque sera diminué par des entretiens préalables, une analyse approfondie de votre cas et des examens complémentaires.